mardi 24 février 2015

Une nouvelle librairie a ouvert à Besançon

La roue tourne-t-elle pour les librairies de Besançon ? Après les fermetures ces dernières années de Cart, Camponovo ou Les Gourmands lisent, on peut se réjouir de voir finalisé le projet d’Hamid Kaighobadi d’ouvrir une nouvelle librairie A la page à Besançon. Laquelle se veut librairie-café littéraire.

Hamid Kaighobadi n’est pas inconnu dans le monde des libraires bisontins, puisqu’il a ouvert le 15 mars 1987 la librairie universitaire À la page, au 32 rue Ronchaux. Au fil des années, il a d’abord vu le départ des étudiants du CLA de la rue Mégevand pour la City, puis plus récemment ceux de psychologie et sociologie de la faculté des lettres rue Mégevand vers l’ancienne faculté de pharmacie place Saint-Jacques. "Les commerces de la rue Ronchaux en ont pris un coup, explique-t-il.On se retrouvait un peu à l’écart des étudiants. En plus, maintenant, ceux-ci ne sont là plus que cinq mois par an, il fallait que l’on diversifie notre clientèle. J’avais deux solutions, soit je prenais ma retraite, soit je bougeais." La seconde l’a emporté et il a opté pour un local mieux situé, face à la faculté de lettres, dans la rue Mégevand. Lequel a ouvert le 27 janvier dernier.

Un stock de 120.000 livres

Cette nouvelle librairie, qui propose des livres neufs et d’occasion, s’adresse toujours aux étudiants avec plusieurs rayons dédiées à la philo, la socio, la psycho, l’enseignement du français langue étrangère ou les langues étrangères. "J’ai des ouvrages en anglais, en allemand, en espagnol, en italien, en russe, en turc, en persan, en arabe, en croate, etc., énumère Hamid Kaighobadi. Je commence à en avoir aussi un peu en chinois et sur commande je peux avoir toutes les langues". A cela s’ajoutent de la littérature, de la poésie, du théâtre, de l’histoire, des livres d'art, un rayon Franche-Comté, des BD... "J’ai un stock de 120.000 livres, révèle-t-il. Nous sommes informatisés depuis 27 ans et grâce à notre expérience dans le métier du livre, nous pouvons trouver pour nos clients des ouvrages rares ou épuisés, même très difficile à trouver."

Un espace convivial où échanger avec des auteurs

A cette nouvelle adresse, A la page n’est pas qu’une librairie.  Elle est aussi un café littéraire. Des sièges, trois tables, un comptoir constituent un petit espace au milieu des rayonnages pour échanger autour des livres, tasse de thé ou de café ou verre de boisson non alcoolisée en main. "Peut-être les gens, étudiants, chineurs, viendront profiter de la convivialité que je leur offre", déclare Hamid Kaighobadi qui espère contribuer à la redynamisation du quartier. Il est d’ailleurs en train d’élaborer un programme de rencontres et soirées dînatoires avec des auteurs régionaux, nationaux et internationaux, à une fréquence d’au moins une fois par mois.

En pratique

  • Librairie-café littéraire A la page, 43 rue Mégevand à Besançon – 03.81.54.72.17.
  • Ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h30.
  • A noter que la première librairie A la page, située 32 rue Ronchaux, reste encore ouverte en parallèle durant quelques mois
    .

Aucun commentaire:

Publier un commentaire